Acrata

État de siège

Jeudi 15 mars – 19h30 – Projection

En Uruguay, l’Américain Philip Michael Santore est enlevé par un groupe de révolutionnaires d’extrême-gauche. Ils exigent du gouvernement la libération des prisonniers politiques et font parler Santore. Ils rendent alors public son véritable rôle en Amérique du Sud : Santore appartient aux cadres d’une académie internationale de police, où viennent se perfectionner les policiers latino-américains à la lutte contre-insurrectionnelle, et notamment aux pratiques de la torture. Ces révélations provoquent une crise gouvernementale. Ce film fait référence à l’enlèvement et l’exécution de l’agent de la CIA et expert en torture Dan Mitrione par les Tupamaros en 1970. (Ficiton de Costa-Gavras, 1972, 2h)

Pour prolonger le débat entamé le mois dernier avec Escadrons de la mort, l’école française, le film d’aujourd’hui évoque la possibilité de porter un coup à la répression
« antisubversive » en mettant la main sur l’une de ses têtes pensantes. On se penchera sur l’expérience des Tupamaros, mais sans pour autant partager toutes les idées et les pratiques de ce mouvement de libération nationale qui mènera en 2010 l’un de ses leaders à la tête du gouvernement.

Advertisements

Information

This entry was posted on 02/03/2018 by in Uncategorized.
Advertisements