Acrata

À bas la sécurité, vive l’aventure

Jeudi 30 novembre – 19h30 – Discussion

L’invocation à la sécurité est partout. Elle est ce grand chantage de l’État pour nous rendre passifs et obéissants. Et pour rendre chaque jour tolérable ce monde de contrôle et de surveillance, il doit nous rappeler constamment à notre insécurité. Mais le nœud de l’histoire est que État crée lui-même la condition d’insécurité sociale qui donne lieue à cette quête impossible de sécurité, dans laquelle il nous entraîne toutes et tous. Dans une société qui se base fondamentalement sur une séparation entre possédants et exploités, privilégiés et exclus, la sécurité est invoqué pour empêcher un conflit ouvert dans lequel les uns reprennent ce qui leur est arraché ou nié par les autres. Qui plus est, la sécurité protège seulement l’ordre et les privilèges de ceux d’en haut, quant ceux d’en bas ne font que la subir à leur dépens.
Chaque semaine, quelqu’un se fait exploser au milieu d’une foule pour répandre la terreur au nom de dieu sait quoi… Qui serait assez fou pour mettre en question une valeur aussi universelle que la sécurité et vouloir décortiquer le rôle qu’elle joue dans la fabrication de l’ordre social ?

Cette discussion se veut une tentative pour questionner ensemble le concept de sécurité, dont les acteurs, dispositifs et discours idéologiques doivent subir notre critique sans attendre.

Contre le projet du pouvoir de sécuriser jusqu’aux aspects les plus infimes de la vie sociale, nous voulons détruire la prison sociale jusqu’au dernier fragment et nous aventurer sur le chemin de la liberté.

Proposition d’un court texte à lire avant la discussion :
Nous voulons l’aventure, pas la sécurité

Advertisements

Information

This entry was posted on 06/11/2017 by in Uncategorized.

Navigation