Acrata

Discussion autour de la répression contre des anarchistes et des antifascistes de La Haye

Jeudi 10 novembre – 19h30

/Discussion/

Au cours de l’année passée, des anarchistes et des antifascistes de La Haye (NL) ont eu de plus en plus affaire à la répression. De nombreuses mesures répressives visant à museler le mouvement anarchiste sont issues directement du bureau du bourgmestre.
À cette fin, le bourgmestre a promulgué une interdiction de territoire contre un certain nombre d’anarchiste pour le Schilderswijk, un quartier d’immigration où une insurrection ayant duré plusieurs jours a éclaté après que la police ait assassiné Mitch Henriquez en 2015. Le bourgmestre a aussi demandé 50000 euros d’indemnités après l’expulsion du centre social De Vloek, squatté pendant 13 ans. Il essaye aussi de fermer le Centre Autonome. De cette manière, il tente de saper les espaces dont disposent les anarchistes et les antifascistes.
De manière récurrente, les fichiers policiers concernant les anarchistes et les antifascistes sont catégorisés CTER (Counter Terrorism, Extremism and Radicalisation) et la police compile des listes des gens qui participent aux activités anarchistes. Les services de renseignement observent même qui assiste aux procès. Ils ont tenté de recruter des informateurs, et des anarchistes ont été intimidés par les flics, chez eux ou dans la rue.
Le bourgmestre a toujours visé le même petit groupe d’anarchistes, mais il est important de se rendre compte que ce n’est pas juste une attaque contre des anarchistes, mais bien une attaque contre nous tous. Nous pensons qu’il est important de discuter du type de répression à laquelle les anarchistes de La Haye sont confrontés actuellement.

Advertisements

Information

This entry was posted on 09/11/2016 by in français.