Acrata

La question de l’insurrection

Jeudi 30 juin à 19H30

/ Discussion /

Ces dernières années encore, plusieurs éruptions sociales ont porté la révolte jusqu’à un point où les perspectives se renversent et où il semble que tout devient possible. (Prenons novembre 2005 en France ou décembre 2008 en Grèce par exemple) Dans ces moments-là, la question n’est plus de comment maintenir en vie la révolte – elle est diffuse et va en s’intensifiant – mais de comment précipiter le bouleversement amorcé du monde autoritaire, en étendue et en profondeur. Sachant que le pouvoir n’est pas un ennemi qui nous fait face… Sachant que la subversion des rapports établis ne cadre pas avec le mythe du “Grand Soir”… Que pourrait faire un groupe de personnes résolues dans une telle situation ?
Il n’y a pas à faire le schéma de ce que devrait être le processus insurrectionnel. Plutôt à envisager, dans le contexte particulier où nous sommes, les conditions déterminantes de son déclenchement. Pour s’y préparer ; pour ne pas se trouver confus et désarmés face l’imprévu d’une explosion de rage qui pourrait bien détoner tôt ou tard sous nos pieds.

Proposition d’un texte à lire avant la discussion :
La révolte incendiaire de novembre 2005 en France et l’hypothèse
insurrectionnelle (A Corps Perdu, 2010)
Cette brochure, accompagnée d’autres écrits sur le même sujet, est
disponible au local.

Advertisements

Information

This entry was posted on 14/06/2016 by in français.