Acrata

Mexique : face à face avec l’ennemi

Jeudi 19 mars à 19H30
Discussion

Début 2014, trois anarchistes, Amélie, Fallon et Carlos, sont arrêtés à Mexico City et accusés d’avoir participé à des attaques au cocktail molotov contre les installations du Ministère de la Communication et des Transports et contre un concessionnaire Nissan. Ils ont écopés des peines de 7 ans.
Leurs arrestations s’insèrent dans un contexte répressif plus vaste contre les anarchistes et d’autres révoltés au Mexique. Plusieurs autres compagnons se trouvent actuellement derrière des barreaux, condamnés pour avoir participé à des manifestations émeutières. D’autres ont dû partir en cavale. Et l’Etat et sa presse ne cessent pas de dénoncer ces anarchistes qui n’arrangent personne (l’Etat, la gauche, les narcos,…), car ennemis de tout pouvoir.
Dans un contexte social agité (ces dernières années, le Mexique a connu de vastes mouvements de contestation et de révolte, ainsi que des vagues importantes d’attaques et de sabotages) qui perdure, il n’est guère étonnant que l’Etat prenne dans le collimateur ceux qui pourraient potentiellement inspirer une révolte incontrôlable contre toute autorité.
Une compagnonne qui a pu rencontrer des anarchistes au Mexique vient parler de ses impressions et esquisser le panorama de cette situation particulièrement compliquée et tendue.

Advertisements

Information

This entry was posted on 05/03/2015 by in français.