Acrata

The life of Emma Goldman

Jeudi 21 février à 19H30

Documentaire (USA, 2004)

Ce documentaire retrace la vie tumultueuse de l’anarchiste Emma Goldman à travers des documents et des fragments de l’époque, le tout commenté par différentes personnes ayant des liens avec elle et sa pensée (son biographe, un poète russe,…).

Emma Goldman est née en 1869 dans une famille juive en Lithuanie. Durant une période de répression politique à la suite de l’assassinat du tsar Alexandre II, elle déménagea avec sa famille à Saint-Pétersbourg à l’age de 13 ans. Là, à cause de la crise économique, elle fut forcée de quitter l’école pour travailler dans une usine. C’est là qu’elle sera introduite aux idées révolutionnaires. Elle s’enfuit aux États-Unis avec une demi-sœur après avoir refusé de permettre à son père de la marier à 15 ans. La pendaison de quatre anarchistes après l’émeute de Haymarket à Chicago amena la jeune Emma Goldman à rejoindre le mouvement anarchiste, et à 20 ans elle décide de devenir révolutionnaire. Elle partit pour New York où elle rencontra et vécut avec Alexandre Berkman,ensemble avec qui elle deviendra une des plus fortes partisanes du mouvement anarchiste aux États-Unis à cette époque. Son soutien de la tentative d’assassinat de Berkman sur l’industriel Henry Clay Frick la rendit encore plus impopulaire auprès des autorités. Berkman fut emprisonné pour plusieurs années.

Elle fut arrêtée, avec neuf autres personnes le 10 septembre 1901 pour participation à un complot d’assassinat sur le président William McKinley. L’anarchiste Léon Czolgosz avait assassiné le président quelques jours plutôt. En 1906, Goldman lance le journal anarchiste Mother Earth qui connaîtra une distribution assez large. Le 11 février 1916 elle est arrêtée et emprisonnée de nouveau pour la distribution de littérature sur la contraception. Elle a mené en effet plusieurs campagnes pour la contraception et l’emancipation des femmes.

En 1917, elle est emprisonnée pour la troisième fois. Goldman avait milité contre l’appel des soldats sous les drapeaux pendant la Première Guerre mondiale. Elle fut emprisonnée deux ans puis fut expulsée en Russie.

À son arrivé en Russie, Goldman était prête à soutenir les Bolcheviks en dépit de l’abîme qui sépare les anarchistes et les communistes étatistes. Mais la répression politique, la bureaucratie et le travail forcé en Russie amenèrent Goldman à écrire Mon désenchantement en Russie et Mon autre désenchantement en Russie . En 1936, Goldman alla en Espagne pour soutenir la révolution espagnole et pour combattre les fascistes. Elle meurt à Toronto en 1940 et est enterrée à Chicago.

emma_goldman1

Advertisements

Information

This entry was posted on 02/02/2013 by in français.